Les Français à table à travers la photographie

Collecte de photographies

Appel à participation ouvert jusqu’au 1er juin 2018


Photos de familles à table d'amateurs

Le Mucem, le magazine en ligne Alimentation Générale, avec le concours de la Conserverie à Metz vous proposent de contribuer à l’exposition « Manger à l’oeil » en soumettant vos photos d’amateurs.
—Retrouvez dans vos cartons, albums, ordinateur, smartphone, vos meilleures photographies de repas (anniversaires, fêtes religieuses, entre amis, entre collègues de travail, en famille, en couple, en pique-nique…etc.). Bref, toutes les scènes photographiées où l’on puisse reconnaître quelque chose d’un repas et/ou de la cuisine, en termes de vaisselles, d’ustensiles, d’attitudes, de plats…etc. ;
—Légendez la photographie en précisant l’objet de la scène, une date et un auteur (si possible) ;

—Envoyez la photographie en version numérique (Haute Définition – 300 DPI minimum, 600 DPI pour des petites photographies) ainsi que l’autorisation d’utilisation remplie par mail à : cetaitoucetaitquand[at]free.fr    

Si vous ne pouvez pas scanner votre photographie, vous pouvez l’envoyer à La Conserverie pour ce faire sur contact préalable à cetaitoucetaitquand[at]free.fr ou 09.51.63.66.07
La Conserverie

(de notre correspondante Michelle Bouak)

L’art du « bien manger » et du « bien boire » est une réalité ancrée dans les coutumes de bien des pays dont la France. A telle enseigne que l’Unesco a inscrit en 2010 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité le « repas gastronomique des Français ». Aspect essentiel de la culture et du patrimoine des Français, la gastronomie est une pratique sociale destinée à célébrer les moments importants de la vie, mettant l’accent sur la convivialité et le bien être ensemble.
L’exposition « Manger à l’oeil » retrace l’histoire singulière du rapport des Français avec leur repas en deux siècles de photos. Notre histoire à table est intimement liée à nos pratiques culturelles, à notre appartenance à telle ou telle classe sociale, à nos origines, à l’évolution de la société. Ainsi, le repas bourgeois ne ressemble guère au repas paysan, ni au repas ouvrier. Mais, il y a le repas du dimanche durant lequel on s’attarde, on sort les petits plats et les plats plus riches. De tous les repas, c’est peut-être celui qui ressemble le plus au repas des Français classé par l’Unesco.
L’exposition est construite à partir d’un corpus de photographies classées
chronologiquement de 1823 (première photographie de repas réalisée par Nicéphore Niépce « La table servie ») à nos jours. On y retrouve des photos originales de Doisneau, Kollar, Boubat, Cartier-Bresson ou Ronis, qui ont structuré notre imaginaire collectif autour du repas, aux côtés d’images moins connues : les repas en temps de guerre, le rationnement, le repas de famille, le repas collectif, les repas populaires, le fast-food.

Manger à l’oeil
Jusqu’au 30 septembre 2018
mucem.org

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...